Avocat 3.0 : l’évolution des mentalités est un préalable à la transformation des cabinets d’avocats

Nous avons débuté notre grande étude intitulée La grande transformation stratégique des cabinets d’avocats par un propos introductif décrivant les principales étapes : analyse des forces du marché à l’oeuvre, problématiques en jeu, moyens d’actions. C’est par ces étapes que l’avocat 3.0 peut émerger.

Dans la 2e partie de notre analyse, nous avons ensuite illustré les grand changements à l’oeuvre. Nous concluions sur le fait que le changement sera un succès au prix de 3 transformations :

  • Culturelle : faire évoluer les mentalités au sein du cabinet
  • Organisationnelle : faire évoluer les processus de travail
  • Digitale : s’appuyer sur les outils permettant le changement

Nous allons concentrer aujourd’hui notre analyse sur la transformation culturelle, préalable indispensable à l’adaptation des cabinets d’avocats aux nouvelles conditions de marché. C’est l’avénement de l’avocat 3.0.

Avocat 3.0 : son avénement passe par une véritable transformation culturelle

La première condition de la transformation des cabinets d’avocats est de changer les mentalités, notamment celle des associés du cabinet. Il faut bien comprendre que le changement est INELUCTABLE. Rien ne peut en effet arrêter la vague de numérisation et d’ouverture du marché du droit. Rien non plus ne peut arrêter les changements de comportements des clients. Il vaut donc bien mieux tirer parti des opportunités que le changement porte plutôt que de vouloir s’arc-bouter à ses anciennes pratiques.

D’autant que les avocats ont bien plus de forces que de faiblesses par rapport à leurs concurrents. Ce sont des auxiliaires des justice. Leur serment et leur déontologie font d’eux une confraternité solide et soudée. La qualité de leur expertise n’a pas d’équivalent. Ils savent attirer la lumière et imposer leur point de vue. Ils ont le respect de leur client qui, fondamentalement, préfère conserver son avocat que d’en changer. Nous ne dresserons pas la liste à la Prévert des forces des avocats. Une seule idée nous intéresse : en tant qu’avocat, il n’y a aucune raison d’avoir peur !

Avocat 3.0 conseil
Le bénéfice, et donc le coût, d’un bon conseil est sans commune mesure avec celui d’un mauvais conseil. L’avocat est donc très bien placé pour développer son activité !

C’est pourquoi une introspection positive, s’appuyant sur sa force et regardant lucidement ses faiblesses, permettra à l’avocat 3.0 de se saisir du changement comme un facteur d’accélération et non de frein. Cela nécessite ce changement de mentalité que nous appelons de nos voeux mais qui, à bien des égards, est déjà là : s’ouvrir plutôt que se fermer, partager ses compétences pour faire valoir son expertise et son expérience, ne pas travailler entre soi mais s’intéresser aux autres acteurs (legaltechs, interprofessionnalité, … ), se saisir des nouveaux outils à disposition du marché.

Transformation culturelle : concrètement, ça veut dire quoi ?

Si vous êtes désormais convaincu que le changement, c’est maintenant (sans plagier un ancien et assez clivant slogan politique…), voici les quelques actions que vous pouvez entreprendre pour concrètement mettre en oeuvre la transformation culturelle de votre cabinet.
Avocat 3.0 changement
Changer ou ne pas changer est un choix : à vous de décider !
Photo by Fares Nimri on Unsplash
D’abord, s’intéresser au digital, au numérique et donc à l’informatique. Nous avions aborder dans l’article Choisir son logiciel juridique le besoin de chercher à comprendre le sujet, dans ses grandes lignes. Il ne vous sert à rien de devenir développeur informatique. En revanche, comprendre vos enjeux fonctionnels et choisir un partenaire digital capable de vous accompagner, c’est indispensable à l’implantation du changement dans votre activité.
Ensuite, travailler avec les Legaltechs est la meilleure façon d’apprivoiser le changement et de distinguer les legaltechs vous apportant de la valeur, celles n’apportant rien et celles pouvant devenir vos concurrents. C’est toute la différence entre l’avocat simplement connecté, qui envoie des emails depuis son smartphone, et l’avocat innovant qui participe au changement à l’oeuvre (retrouver nos analyses ici).
Enfin, votre changement d’état d’esprit fera évoluer la marque employeur de votre cabinet. Il est absolument indispensable de développer cette notion pour attirer les jeunes talentueux et les meilleurs associés dans votre cabinet. Votre changement de mentalité, qui se manifestera tant dans votre façon d’être, votre rapport au client, les outils digitaux mis en place, seront vos meilleurs ambassadeurs tant auprès de vos clients que de vos collaborateurs !

L’avocat 3.0 dans la transformation de l’organisation

Le changement est un processus difficile et complexe. Il n’y a en effet pas de transformation sans volonté des dirigeants ! C’est la première obligation. Ensuite, associer toutes les parties prenantes pour qu’elles perçoivent les opportunités et pas seulement les risques.
Nous vous recommandons la lecture du rapport sur « Les quatre grands défis de l’avocat français au XXIe siècle » publié par l‘Institut des Hautes Etudes sur la Justice. Téléchargez le ici : Rapport-Les-4-defis-avocat-frnacais-XXIe-siecle.pdf (19 téléchargements)
Alors on peut réfléchir au 2e enjeu : la transformation organisationnelle. Comment travaille-t-on différemment soi-même ? Comment fait-on travailler différemment ses équipes ? Quel rapport au client développe-t-on ? Change-t-on sa stratégie de prix ? Voir la spécialisation du cabinet ? Bref, le changement culturelle est le déclencheur d’une réflexion stratégique décisive qui a des implications sur toute l’organisation !

Partager cet article