Logiciel avocat hébergé vs installé: le match !

L’informatisation des avocats a débuté dans les années 80. La numérisation du monde est depuis passé par 4 phases successives que les avocats ont suivies vaillamment. Le choix d’un logiciel avocat a été réalisé par environ un cabinet sur deux.
Logiciel avocat

Les avocats ont commencé à s’équiper de logiciels (bureautiques notamment) à partir des années 80. Puis les années 2000 ont vu arriver une nouvelle génération de logiciels, plus complets mais aussi plus complexes : les logiciels de gestion de cabinets d’avocats. Depuis 2010, c’est au tour des logiciels hébergés (ou cloud) dédiés aux avocats de se développer fortement.

Petite revue historique et comparative de ces différentes tendances.

Logiciel avocat des années 2000 : la spécialisation

Les logiciels de gestion pour avocats des années 2000 ont apporté une importante valeur ajoutée aux avocats. Enfin, un outil leur permettant de gérer leur cabinet intégralement, sans additionner des outils disparates ! Permettant de gérer ses temps, de facturer, de partager ses dossiers en interne, le logiciel avocat a permis un saut de productivité.

Néanmoins, la contrepartie était de consentir un investissement très important. D’abord, dans les équipements (serveurs, postes de travail), les licences logiciels, les formations, les administrateurs systèmes et la maintenance annuelle. C’était le prix à payer pour disposer d’un ERP efficace. Seuls 50% des avocats ont franchi le pas, rebutés par la lourdeur de l’apprentissage et le coût de mise en place et de suivi.

Logiciel avocat actuel : l’interface

Le développement de l’informatique dans les nuages, ou cloud, à partir des années 2005-2010 a changé la donne. Grâce aux débits rapides des connexions ADSL puis SDSL et 3G/4G/5G, il devint possible de s’affranchir de l’infrastructure interne. Ainsi, plus besoin d’investir dans les équipements, les licences et la maintenance, place au logiciel avocat à la demande !

C’est cette haute disponibilité, sécurité et accessibilité de l’infrastructure informatique qui permet aujourd’hui de faire dialoguer différents services du cabinet. Le logiciel de gestion est au coeur de cette transformation digitale à l’oeuvre dans les cabinets d’avocats. 

Logiciel avocat

Concrètement, le logiciel de gestion de cabinet hébergé (ou cloud) dépasse ses ancêtres installés grâce à son fonctionnement par interface : 

  • graphique : l’utilisation du navigateur Internet permet une expérience utilisateur sans égale
  • technologique : il dialogue en automatique avec les autres fonctions clés du cabinet (compta, marketing, informatique).
  • collaborative : vous partagez facilement avec confrères et clients vos informations 

Zoom sur la sécurité

L’attaque massive de ransomwares (qui ont fait l’objet d’un article dans Village de la Justice ici) a jeté une lumière sombre sur la sécurité des logiciels installés. En effet, comment protéger ses données par soi-même, face à des pirates opérant en bande organisée ?

D’une part, seules des infrastructures professionnelles et extrêmement onéreuses peuvent résister. D’autre part, la technologie cloud s’affranchit par définition des failles et fragilités des systèmes d’exploitation. 

Tant sur le plan fonctionnel, technique, sécuritaire que financier, les logiciels de gestion de cabinets hébergés (ou cloud) proposent donc aujourd’hui la meilleure valeur ajoutée disponible. 

Retrouvez-nous sur www.jarvis-legal.fr / par téléphone : 0805 690 595 / par email : contactfr@jarvis-legal.com.

Regardez notre vidéo de présentation pour en savoir plus : 

 

Partager cet article