village de la legaltech

Village de la Legaltech : les logiciels plateformes sont la solution !

La 2e édition du Village de la Legaltech se déroule les 6 & 7 décembre 2017 prochain aux Docks de Paris, à Aubervilliers.

village de la legaltechA cette occasion, nous animerons jeudi 7 décembre à 15h30 une conférence intitulée : « Mettez la legaltech au coeur de votre cabinet grâce aux logiciels plateformes ». Vous pouvez vous inscrire ici.

Voici en primeur le plan de cet atelier.

Digitalisation et Legaltech : les opportunités pour le cabinet d’avocat

Le digital apporte des changements énormes à tous les secteurs économiques, sociaux, humains. On peut citer un grand nombre de produits ou services véritablement nouveaux. La legaltech en est l’une de déclinaisons pour le secteur juridique et, là aussi, la situation est enthousiasmante.

La présence de Jarvis Legal dans 27 pays du monde et notamment aux Etats-Unis nous permet de rapporter de nombreuses expériences et de nombreux exemples de réussites et de nouveautés de par la monde. 

Au travers de nombreux exemples, nous évoquerons avec vous la variété et la qualité des solutions présentes sur le marché. C’est d’ailleurs bien l’ambition du Village de la Legaltech que de montrer les avantages des legaltechs.

Stratégiquement, la digitalisation et les legaltechs sont clairement des opportunités pour les cabinets d’avocats. Il est essentiel de se sentir concerné car c’est maintenant que ces changements s’opèrent et que les opportunités sont les plus grandes. Néanmoins, la réalité n’est pas la vision stratégique. Les risques ne doivent pas être sous-estimés.

L’avocat face aux risques, limites, difficulté des choix technologiques

Les risques, limites et difficultés ne sont pas à minimiser. Les choix technologiques effectués par les différents éditeurs ou acteurs économiques sont donc importants.

Citons par exemple l’absence d’unité entre les différents outils, rendant difficile une utilisation massive au sein du cabinet. Ou encore la promesse de facilité et la difficulté de l’usage quotidien.

RGPDCôté sécurité, le RGPD empêche l’utilisation d’un grand nombre de solutions, des plus courantes (Dropbox, Gmail, WeTransfer) aux plus complexes (ROSS est-il respectueux de la législation ?).

Être dépendant d’un logiciel propriétaire est un risque. En ces temps d’ouverture et de changements rapides, comment être prisonnier d’un environnement (Microsoft par exemple) et de ses choix techniques ou stratégiques (dialoguer avec les solutions Google, faire dialoguer les outils entre eux) ?

Liberté , Agilité, Pérennité 

C’est pourquoi la notion de logiciel plateforme est essentielle. Grâce à une technologie adaptée, vous pouvez bénéficier d’une véritable API ouverte, permettant à tous les outils logiciels du cabinet de dialoguer. L’évolutivité maintenant mais aussi dans le futur, lorsqu’un nouvel outil arrivera sur le marché et qu’il sera également connecté à l’API.

village de la legaltech
Une plateforme fonctionne un peu comme un réseau neuronal artificiel – Vue d’artiste – Shutterstock

Chacun peut se connecter librement depuis son équipement, sans frais et sans difficulté. La collaboration et le travail en réseau est réellement facilité, dans et en dehors du cabinet. C’est l’agilité qui prime et permet une adaptation permanente.

Les applications en cours d’intégration chez Jarvis Legal par exemple sont nombreuses et offrent l’accès aux cabinets d’avocats à un véritable écosystème logiciel, unifié et facile à utiliser.

C’est donc un véritable avantage stratégique que confèrent les logiciels plateforme. Ainsi, les opportunités de la legaltech sont exploitées tandis que les risques sont réduits. C’est l’outil idéal pour mettre la legaltech au coeur de son cabinet.

Retrouvez-nous donc le 7 décembre à 15h30 lors des prochains Village de la Legaltech !

Partager cet article